Accueil » Bibliothèque » How to be British, tome 2 (M.Ford & P.Legon)

How to be British, tome 2 (M.Ford & P.Legon)

howtobebritish2How to be British 2 se moque toujours des stéréotypes britanniques et des touristes mais illustre plus la diversité des cultures que le tome 1 :  Ecosse, Angleterre et Pays de Galles.

Publié en 2005 pour la première fois par Martyn Ford et Peter Legon, il  contient une trentaine d’illustrations (32). Etant curieuse de connaître les nouvelles péripéties britanniques, j’ai acheté le tome 2 en espérant y voir un bout de mon Ecosse, de l’Irlande du Nord et du Pays de Galles…

Les autres nations du Royaume-Uni (un peu) à l’honneur, enfin !

How to be British 2 - MapJ’avais trouvé le Tome 1 un peu trop centré sur l’Angleterre. Dans le Tome 2, plusieurs dessins font références aux différentes nations britanniques : cartes, paysages écossais, personnages historiques… Enfin une carte du Royaume-Uni qui présente avec humour les nations et leurs frontières  : d’une part en couverture et ensuite en page 3 (cf.photo).

On reconnaît bien les symboles :

  • L’Ecosse : la laine, le monstre du Loch Ness, le chardon, le parlement écossais et les pierres mégalithiques.
  • L’Angleterre : Big Ben, la rose Tudor (Guerre des Deux-Roses), le tunnel relié à la France et le comté de  Cornouailles.
  • Pays de Galles : la fleur symbole : Jonquille, montagnes, le rudbyman, et l’assemblée galloise.
  • L’Irlande du Nord : le trèfle, le palais de Stormont accueillant le siège de l’assemblé nord irlandaise.

Dans les pages suivantes, l’Ecosse est aussi représentée à travers un paysage brumeux qui semblerait venir des Highlands. Ce dernier a été malheureusement dessiné avec du brouillard… Ne vous y fiez pas, il peut faire beau en Ecosse !

Un peu d’histoire…

Ce second tome nous fait voyager dans le temps à travers des figures et événements historiques. Il est un peu plus culturel que le premier mais reste toujours dans le domaine de l’humour.how to be british - 2

La seconde illustration représente une quinzaine de personnages britanniques (réels ou de fiction) célèbres dans les domaines artistiques, scientifiques, politiques, historiques et littéraires. On y reconnaît Robin des Bois, Darwin, William Wallace, John Lennon…

Un autre dessin est dédié à une sélection de rois. Parmi eux figurent : Boudicca, Arthur, Alfred le Grand (roi du Wessex), Guillaume le Conquérant, Henry 5, Henry 8, Elisabeth 1ère, Charles 1 et Victoria.

La Bonfire Night fait aussi partie de l’ouvrage et illustre la tradition britannique qui consiste à organiser des feux d’artifice le 5 novembre. Pour l’histoire, le feu d’artifice commémore la tentative de conspiration de Guy Fawkes contre le Parlement, en 1605.

full english breakfast, how to be britishLe touriste en Grande-Bretagne et inversement

Apprentissage de l’anglais maladroit, situations cocasses, clichés des traditions britanniques. Moqué gentiment, le touriste est dépeint, curieux, plus avide de boutiques que des musées.

Tout comme dans le premier tome, les auteurs pratiquent l’autodérision : les Britanniques occupés par le criquet, le petit déjeuner tellement copieux qu’il nécessite une sieste, la météo désastreuse, la passion pour les lettres… On les voit également en vacances se plaignant d’une forte chaleur, du manque de thé ou encore de la nourriture. Tout le monde y prend pour son grade avec un humour bon enfant.

Mon avis :

Le deuxième tome est tout aussi divertissant que le premier. Il est un peu plus instructif en apportant quelques connaissances historiques et linguistiques. Il y a certaines occasions manquées d’en savoir plus, par exemple, dans l’un des dessins caricaturant l’obsession britannique pour le courrier postal. On y admire la fameuse boîte aux lettres rouge sans indications de dates. Je pense qu’il aurait été intéressant d’expliquer que le timbre et la boîte aux lettres ont des origines anglaises.

Pour mon plus grand bonheur, ce deuxième tome montre un peu mieux la diversité de la Grande-Bretagne avec des références aux Écossais et aux Gallois.

Source des illustrations : lgpcard

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :