Accueil » Bibliothèque » Motifs Celtiques à connaître et créer (D.Balade)

Motifs Celtiques à connaître et créer (D.Balade)

motifs celtiquesLes motifs celtiques nous fascinent par leur précision et leur histoire. Triskels, spirales, entrelacs, autant de symboles que David Balade, nous apprend à recréer dans son ouvrage « Motifs celtiques ».

J’adore les motifs celtiques. Alors évidemment lorsqu’une amie m’avait offert ce livre comme cadeau d’anniversaire, j’ai été ravie. En trois années de cours de dessin, je n’ai jamais eu l’opportunité d’esquisser des motifs celtiques. D’ailleurs, si quelqu’un sait où trouver un cours de dessin celtique en Ile-de-France qu’il n’hésite pas à me le dire. J’ai envie de vous parler de ce livre et d’essayer quelques symboles en suivant les conseils de l’auteur.

Motifs celtiques à connaitre et à créer

L’ouvrage se compose de 5 chapitres qui comprennent chacun une méthodologie aidant à reproduire les symboles :

  • Spirales : « Image tourbillonnante de l’eau des airs et du feux »
  • Entrelacs : « inspirés des filigranes entrelacés de l’orfèvrerie germanique »
  • Faune et flore : « animaux, végétaux et même minéraux »
  • Labyrinthe  : « chemin d’une quête sans fin »
  • Abécédaire :  « produit des chefs d’œuvres comme les livres de Kells, Durrow et Lundisfarne »

David Balade présente son ouvrage en commençant par un peu d’histoire de l’art. L’auteur met l’accent sur ces symboles qui ne seraient pas « l’apanage du seul art celte ».  L’art celte qui « fait son apparition au VIIIème siècle avant J-C » a été inspiré par l’orfèvrerie germanique (entrelacs), les babyloniens (arbre de vie) et l’artisanat du néolithique (spirale).

Cette introduction est très intéressante. Je pense qu’elle aurait sûrement mérité d’être accompagnée de sources bibliographiques même s’il ne s’agit pas d’un ouvrage historique à la base. Par contre, dans les pages suivantes, les sources artistiques sont citées telles que les livres de Durrow, Lundisfarne et Kells. Ce dernier, crée vers l’an 800, contient de splendides enluminures ainsi que le texte en latin des quatre évangiles.

Tentatives de dessin (et sans décalquer)

Parmi les motifs, trois types de spirales sont présentés et décortiqués : simple, double et triple. Ci-dessous j’ai essayé de reproduire, d’après les indications données, une double spirale. Le geste est simple et répétitif en reliant A’ et A ensuite B’ et B puis A’ et A » et ainsi de suite. Les explications en quatre étapes sont claires mais n’intègrent pas le visuel du dessin final. Ce n’est pas très gênant dans ce cas mais il pourrait être surtout utile pour la spirale triple (plus technique) afin de comparer.

Double-spirale-celtique-1

Dans le chapitre dédié aux entrelacs,  j’ai ensuite tenté de reproduire un nœud de Meigle, motif plus complexe à réaliser que la spirale. Faute d’avoir, pour le moment des feutres aquarellables (préconisés dans l’ouvrage), j’ai utilisé des crayons aquarellables.  Il s’agit d’une première tentative. Mon nœud est loin d’être parfait mais le rendu est bien mieux après un coup de pinceau (image de droite).

Le-noeud-de-Meigle-motif-celtique_JPG (2)

Mon avis sur l’ouvrage :

Ouvrage très sympathique et pédagogique (merci Camille 😉 ). Les dessins sont magnifiques. L’auteur a même pensé à proposer des motifs à décalquer pour les plus pressés. J’essaierai progressivement les motifs plus difficiles.

Pour aller plus loin :

 

2 plusieurs commentaires

  1. Quelle bonne idée d’atelier à faire avec mes enfants et les loulous que j’accueille. Et en plus on apprend des choses, merci. Promis sans décalquer.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :