Accueil » Ecosse » Les Ecossais, timbrés à cause des Anglais ?

Les Ecossais, timbrés à cause des Anglais ?

Internet n’a pas tout bouleversé ! En Ecosse et plus généralement au Royaume-Uni, il est toujours coutume d’envoyer par courrier ses vœux et en grande quantité. Les occasions sont nombreuses : Noël, Saint-Valentin, départ, fêtes… La faute aux Anglais qui ont inventé le timbre et commercialisé la première carte de vœux ?

Un séjour en Ecosse peut en dire long sur certaines coutumes. Si en France, les cartes de vœux virtuelles et les SMS ont remplacé les vœux épistolaires, en Ecosse, ce n’est pas nécessairement le cas. C’est l’occasion de revenir sur les pratiques actuelles ainsi que sur l’Histoire du timbre et de la carte de vœux.

Les cartes de vœux au Royaume-Uni : une véritable institution

Quelques chiffres 2013 assez parlants de la Greeting Card Association (Association de la carte de vœux) révèlent que les Britanniques sont très attachés aux cartes de vœux ! Au Royaume-Uni : 31 cartes sont envoyées par personne par an et 85% des acheteurs sont des femmes. Le prix moyen d’une carte est de £1.42. C’est un secteur apparemment très fructueux  :

Le secteur de la carte de vœux est, directement et indirectement, à l’origine de l’emploi de 100.000 personnes au Royaume-Uni  dont : les éditeurs; artistes, photographes et fournisseurs d’images écrivains; imprimeurs; entreprises de papier et de carton.

Lettres de-voeux Noël © Escapades Celtiques.

Lettres de-voeux Noël © Escapades Celtiques.

Lorsque j’ai vu toutes les cartes de fin d’année que ma colocataire écossaise avait reçues,  j’ai été assez impressionnée.  C’est fou, il y en avait presque une trentaine ! Ne croyez pas qu’elle les a rangées au fond d’un tiroir. Non elle les a disposées fièrement sur sa cheminée et sur une corde (cf. photo)  tellement il y en avait. Parmi les expéditeurs : sa famille mais aussi des employeurs et entreprises commerciales.

Est-ce par goût de l’écriture qu’ils privilégient l’envoi par courrier ? Pas forcément. D’après ce que j’ai pu constater, ils ne personnalisent pas et se contentent simplement d’écrire la formule imprimée sur la carte en rajoutant leur nom et celui du destinataire. Chaque année, je reçois une carte de mon ancienne coloc’ et effectivement c’est assez bref. Heureusement qu’elle est plus bavarde par mail !

De manière générale, pour chaque événement, il y a une carte comme pour les fêtes de mères et anniversaires et plus encore.  Prenons mon exemple : je change de colocataire après trois semaines pour me rapprocher du travail  : hop je reçois une carte de départ. Noël approche ? Hop une carte venant de l’entreprise voisine et de ma coloc’. Je quitte définitivement ma location : encore une carte de départ. Cela tombe bien j’adore recevoir des cartes 🙂 !

Les Anglais à l’origine d’inventions postales

Voyageons un peu dans l’histoire de leur voisin anglais à travers l’Histoire du timbre et de la carte de vœux. Je rappelle que l’Ecosse fait partie du Royaume-Uni depuis 1707. Il se trouve que les cartes de vœux et les timbres ont été créés en Angleterre qui a fait appliquer les réformes dans tout le Royaume-Uni.

Histoire du timbre et de la carte de vœux : 1840 – 1843
Histoire du timbre et de la carte de vœux

Carte de John Calcott Horsley 1843

La création du timbre remonte à 1840. Avant la création du timbre poste, on devait payer les frais d’envoi lors de la réception du colis. Grâce à l’anglais Rowland Hill, les premiers timbres arrivent en circulation en 1840. Ils permettent ainsi de prouver que le paiement du courrier a bien été validé.

La première carte de vœux commercialisée (image ci-contre) a été réalisée par l’anglais John Calcott Horsley pour le compte de sir Henry Cole en 1843 en pleine époque victorienne. Sur la carte était imprimée « A Merry Christmas and a Happy New Year To You ».

Ci-dessus, vous pouvez admirer la carte créée par John Calcott Horsley en 1843. Environ 1000 exemplaires auraient été vendus cette année.  Force est de constater que la formulation de vœux n’a pas tellement évolué.

Histoire du timbre et de la carte de vœux

Boîte aux lettres © Escapades Celtiques.jpg

Histoire de la boite aux lettres : 1852

Une autre invention pratique vient des Anglais.  Il s’agit de la boite aux lettres publique car généralement les boites aux lettres individuelles des maisons ou appartements consistent en une fente placée au milieu de la porte d’entrée.

La première boite aux lettres fut mise en place en 1852 dans l’île de Jersey sous l’impulsion d’Anthony Trollope, romancier anglais et inspecteur des postes.

Alors oui les Ecossais ont le droit d’être timbrés 😉 et de vouloir garder cette tradition qui n’a plus tellement sa place en France à moins que la mode ne revienne…

En France : carte de vœux VS carte postale

Personnellement, cela fait longtemps que je n’envoie plus mes vœux par courrier sauf en cas de réponse à d’autres. Le SMS semble plus populaire que la carte.

Un article de la Nouvelle République, publié l’année dernière, met l’accent sur la faible quantité de cartes vendues dans une boutique française et précise d’ailleurs que les meilleurs clients à La Poste sont Anglais. La faute au Numérique ?

« L’arrivée du numérique a déstabilisé un temps le marché de la carte des vœux papier »

 Les résidents anglais […] restent très famille et envoient leurs vœux outre-Manche. On le voit au niveau de nos ventes de cartes en bureau ».

Par contre, la carte postale, inventée en Autriche en 1869, a l’air de mieux résister ! D’après le site multicollection qui a trouvé ses sources dans un sondage Ebookers 2011, beaucoup de Français continuent d’envoyer leurs cartes estivales.

  « 69% des vacanciers Français n’oublient pas l’envoi d’une carte postale depuis leurs lieux de villégiature pour donner des nouvelles à leurs proches ».

Alors êtes-vous plutôt cartes de vœux ou cartes postales ?

Ps : le titre dédié à l’histoire du timbre est volontairement humoristique et provocateur. C’est évidemment grâce à l’influence anglaise qu’on est tous timbrés, enfin que le timbre existe quoi…

Sources :

3 plusieurs commentaires

  1. Un article très intéressant, je ne savais rien de tout ça! Je pars en écosse cet été, pour 10 jours en août! Je ne manquerais pas d’envoyer mes cartes de là bas! 😉

    http://bigoudenblues.blogspot.fr

  2. Ahah oui en tant que jeune fille au pair, on passe notre temps à répéter les mêmes choses ! 😉
    A très vite !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :