Accueil » Infos utiles » Comment améliorer son anglais à l’étranger ?

Comment améliorer son anglais à l’étranger ?

Comment améliorer son anglais lors d’un séjour ? Vivre à l’étranger offre naturellement l’occasion de pratiquer l’anglais, il ne faut pas négliger pour autant les astuces aidant à une progression rapide et ciblée.

On pourrait penser que le simple fait de vivre à l’étranger au sein d’une famille ou en colocation suffit pour progresser : oui et non.  Evidemment, on améliore sa compréhension orale et sa pratique mais la qualité de la progression dépend du mode de vie ainsi que de la durée du séjour. Il ne faut pas se reposer sur ses lauriers en pensant que des conversations ponctuelles avec ses voisins ou les commerçants suffisent.

Mes conseils : entourez-vous de natifs mais travaillez de votre côté car peu de gens osent vous reprendre lorsque vous faites des erreurs. Baladez-vous avec votre carnet et n’hésitez pas à poser des questions. Il existe des astuces simples pour peaufiner sa progression.

Comment améliorer son anglais pendant un séjour avec des cours d’anglais en école

La première chose à faire lorsque l’on s’expatrie à l’étranger est de trouver une école afin de se réapproprier les bases de l’anglais, de conforter ses acquis ou d’intégrer des cours « business ». C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres élèves avec qui parler anglais et se lier d’amitié.

Les média : des alliés au quotidien

La radio et la télévision sont définitivement nos alliées à l’étranger. Pour faire travailler l’oreille, il est utile de regarder/écouter n’importe quel programme britannique et de se débrouiller sans sous-titres. Mon professeur d’anglais me conseillait même de zapper régulièrement afin de m’habituer rapidement au changement soudain d’accents !

Lire la presse nationale qu’elle soit gratuite (Métro) ou non, aide à enrichir son vocabulaire. Les au pair peuvent profiter de leur immersion pour lire les journaux de la famille comme  « The Irish Time » « Irish independant » ou « The Herald » en Ecosse.

N’hésitez pas à vous inscrire à une médiathèque pour emprunter des livres locaux écrits en anglais.

Echanges de conversation : déposer une annonce dans une université

Une petite annonce déposée au sein d’une université comme Trinity College (Dublin) et si possible dans le département de langue est très fructueuse. Il serait idiot de se priver de l’énorme avantage d’être sur place ! Alors pourquoi ne pas rencontrer régulièrement un natif autour d’un thé pour échanger en français/anglais ? On peut ainsi se faire corriger, se faire expliquer des tournures de phrases complexes, prendre des notes. C’est beaucoup plus sympa que sur Skype.

En Ecosse, j’ai mis une annonce à l’université de Glasgow et en 4 jours j’ai déjà eu 6 réponses. Plusieurs fois par semaine, je discutais avec des étudiants en Français au Starbucks du coin.  C’est là que l’on se rend compte que notre conjugaison française est assez difficile pour les apprenants.  On améliore son anglais tout en réfléchissant sur certaines règles françaises que l’on est amené à expliquer, c’est vraiment très formateur.

Petites annonces - Trinity College -  Comment Améliorer son anglais pendant un séjour

Petites annonces – Trinity College

L’université : intégrer « l’International society » ou suivre des cours

Les universités locales proposent des ressources variées. Il suffit de rencontrer quelques étudiants pour connaître les bons plans. Il existe un groupe « étudiants internationaux » que vous pouvez intégrer même sans être étudiant. Ce groupe qui dispose souvent d’un compte Facebook, vous permet de participer à des voyages ou à des projections de films en anglais.

Les cours du soir constituent un autre moyen, certes plus académique, de travailler sa compréhension de l’anglais. Il s’agit de cours proposés aux adultes dans différents domaines : histoire, art, politique, sciences où l’inscription s’effectue par trimestre. Il suffit de s’inscrire dans une université disposant d’un centre spécial « Centre for Lifelong Learning ». A titre d’exemple, l’université de Glasgow dispense un panel de cours variés. J’ai suivi pendant 3 mois des cours sur l’histoire des Etats-Unis, faute d’avoir pu choisir des cours sur les celtes.  Les cours ont été passionnants et j’ai vraiment pu constater les différences d’accents entre les professeurs.

Acheter un dictionnaire anglais à ramener en France

Il est très utile d’avoir un English English dictionary de façon à se détacher du français et à essayer de comprendre la tournure des phrases qui expliquent un terme.

Visiter à foison les musées gratuits

Les musées offrent un contenu riche et de qualité. N’hésitez pas à prendre votre temps pour lire les présentations ainsi que les brochures non traduites bien sûr.

Mes meilleurs outils furent mon dictionnaire et mon petit carnet doté d’une partie vocabulaire et d’une partie « doutes » afin de recenser les contenus acquis et ceux qui demandent une vérification.

Un commentaire

  1. Très bonne idée le dico.
    Merci.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :