Accueil » Interviews » Brian, peintre mural et dessinateur irlandais

Brian, peintre mural et dessinateur irlandais

brian Walsh dessinateur irlandais Brian Walsh est un talentueux dessinateur irlandais et peintre mural. Il nous vient du comté de Kildare. Ses spécialités : personnages folkloriques, héros de bandes-dessinées, monuments historiques mais aussi caricatures et autoportraits.

Je vous invite à découvrir le monde coloré de Brian, dessinateur irlandais, qui a aussi été mon professeur d’anglais lorsque je vivais en Irlande. A travers cette interview, vous en saurez plus sur l’art, l’histoire, le folklore irlandais ainsi que les endroits à visiter absolument en Irlande. Merci Brian !

Christelle : Bonjour Brian, Peux-tu te présenter s’il te plaît ?

Brian : Je m’appelle Brian Walsh. Je suis né en 1975 à Kells dans le comté de Meath. Adulte, j’ai longtemps vécu à Dublin avant de m’installer à Leixlip, dans le Comté de Kildare.

Depuis combien de temps peins et dessines-tu ? 

Je dessine et peins depuis presque toujours. Je possède un diplôme en beaux-arts et un Baccalauréat spécialisé en design. Je suis également titulaire d’un certificat « City and Guilds » en peinture murale. Je vends mes créations depuis 1993 mais je travaille à temps plein en tant que peintre mural depuis l’année dernière.

Comment choisis-tu le thème d’une œuvre ? Que préfères-tu dessiner ?

Halloween in Gotham (October 2011) Cassidys Bar © brian Walsh dessinateur irlandais

Halloween in Gotham (October 2011) Cassidys Bar © Brian Walsh

En ce moment, la plupart de mes peintures sont commandées (NDLR : par des mairies par exemple). L’organisme qui lance une commande me donne une idée approximative de ce qu’il veut pour que je la développe.

Je ne suis pas vraiment un ‘arty’ artiste ces temps-ci. J’avais l’habitude d’être vraiment dans l’art conceptuel lorsque j’étais étudiant mais je le trouve aujourd’hui trop élitiste. Je préfère aujourd’hui créer des choses que tout le monde peut apprécier.

J’ai lu des bandes-dessinées toute ma vie qui m’ont appris quasiment tout ce que je sais aujourd’hui. Donc j’apprécie beaucoup le style des bandes-dessinées et les scènes d’action. A Dublin, sur Westmoreland Street, se tient un pub appelé Cassidy’s dont le propriétaire a les mêmes goûts que moi (Illustration ci-contre). J’adore travailler pour lui car c’est toujours intéressant.

Depuis l’âge de cinq ans, je lis une bande-dessinée appelée 2000AD ! J’avais l’ambition de travailler pour eux. Cependant, j’ai réalisé que créer des planches de bandes-dessinées n’était pas fait pour moi. C’est incroyablement difficile et chronophage. Donnez-moi plutôt une immense fresque colorée à peindre tous les jours !

Une de tes œuvres représente des Vikings à Leixlip, peux-tu nous en dire plus sur ce choix et le lien entre les Vikings et l’Irlande ?

L’Irlande a été envahie à plusieurs reprises par les Vikings entre les huitième et onzième siècles. L’Irlande était déjà christianisée à cette époque  et  les nombreux trésors de l’église ont été pillés par eux. Le plus célèbre trésor provient de ma ville natale. Il s’agit du livre de Kells doté à l’origine d’une couverture incrustée d’or et de  bijoux. Il a été volé par les Vikings qui ont heureusement laissé le contenu. Comme c’est le cas dans de nombreuses villes, il existe une grande tour ronde à Kells construite par l’église se protéger des Vikings. Je suppose que beaucoup de ce que nous savons des Vikings en ​​Irlande provient des écrits de moines chrétiens, rares personnes instruites de l’époque.

Vikings in Leixlip © Brian Walsh dessinateur irlandais

Vikings in Leixlip © Brian Walsh

Le plus célèbre bataille « contre les Vikings » est la bataille de Clontarf, qui a eu lieu en avril 1014.  L’autorité du haut roi d’Irlande : Brian Boru était contestée par d’autres qui employaient des mercenaires vikings pour lutter contre ses armées (NDLR :  il y avait des Vikings des deux côtés même dans celui de Boru). Bien que les forces de Brian aient été victorieuses, Brian lui a été tué dans sa tente par un Viking.

Qu’en est-il du lien entre Leixlip et les Vikings ?

Leixlip vient de la langue scandinave et signifie ‘Saut de Saumon’ , qui est la traduction littérale du nom irlandais , « LEIM un Bhradáin ». C’était un lieu stratégique pour les Vikings en tant que dernier tronçon de voies navigables de la rivière Liffey.

Il existe une  bataille mémorable qui s’est tenue, à Leixlip, entre les envahisseurs vikings et les forces de Augaire mac Ailella , le roi de Lenster. Il s’agit de la province de l’Est de l’Irlande contenant Dublin, Kildare, Wicklow et quelques autres comtés. Cette bataille de Confey  a entrainé la mainmise des Vikings sur Dublin qui avaient été vaincus et expulsés 15 ans plus tôt.

NDLR : sur le dessin ci-dessus, vous avez probablement remarqué un château et une sorte de tire-bouchon formant l’épaule du viking (et l’arrière-plan des leprechauns).

Ton dessin illustre la ville à travers l’histoire. Que représentent les bâtiments derrière les deux personnages ?

Le château n’a aucun lien avec les vikings, Il a été construit peu de temps après (1172). Il s’agit du château de Leixlip, où la famille Guinness vit encore. Le château est actuellement détenu par Hon Desmond Guinness, fondateur de la Société irlandaise géorgienne. Il est difficile d’y entrer parce car c’est une maison de famille mais c’est ouvert certains jours définis.

Le Tour est Wonderful Barn. Il s’agit d’une grange en forme de tire-bouchon qui fut construite en 1743 sur le bord de Castletown House Estate de la famille Conolly.

Tu as déjà dessiné des leprechauns, peux-tu revenir sur leurs significations et la façon dont ils sont vêtus dans la peinture ?

Leprechaun breakfast (Colours by Cathal Crabby O'Gradaigh) – à Highway 66, Leixlip, Co. Kildare. © Brian Walsh dessinateur irlandais

Leprechaun breakfast (Colours by Cathal Crabby O’Gradaigh) – à Highway 66, Leixlip, Co. Kildare. © Brian Walsh

Les leprechauns sont une sorte de fée dans le folklore irlandais. Une fée dans la mythologie irlandaise n’est pas une gentille fille ailée. C’est la traduction la plus proche du mot irlandais  » Sidhe  » , qui se réfère à de nombreux personnages, pas forcément petits et mignons .

Spring Scene for St Patrick’s Day — Burgers Restaurant © Brian Walsh

Spring Scene for St Patrick’s Day — Burgers Restaurant © Brian Walsh

Selon la légende,  les leprechauns sont des fabricants de chaussure ou cordonniers qui possèdent généralement la taille d’un petit enfant. Ils sont décrits comme des vieillards barbus aux oreilles pointues. Leurs vêtements varient, mais ils sont souvent représentés portant des chapeaux avec des boucles, des culottes courtes, des bas, des vestes et des souliers à boucles. Ils possèderaient de grandes quantités d’or stockées dans des chaudrons et placées à la fin d’un arc en ciel.

Il peut y avoir des lutins féminins dans la mythologie irlandaise, mais je n’ai jamais trouvé de mention à ce sujet.  Si une personne attrape un lutin, il lui prend son or. Cependant, ils sont aussi réputés pour être espiègles et sournois. Il existe beaucoup d’histoires dans lesquelles le lutin déjoue son ravisseur par la ruse.

Pour être honnête, le lutin est seulement une petite partie de la mythologie irlandaise ; qui est pleine de créatures étranges mythiques (le Pooka , la Banshee et le clurichaun pour n’en nommer que quelques-uns). Toutefois , le lutin semble être le plus exportable ce qui fait de lui un symbole international de l’Irlande.

Quels sont les endroits en Irlande que tu aimes visiter et qui t’inspirent?

Je viens juste de revenir du Kerry, qui est un magnifique coin de l’Irlande bordé de montagnes rocailleuses, d’espace vert et de plages de sable.

Les falaises de Moher, dans l’Ouest valent le coup d’œil. Elles sont incroyables mais un peu touristiques pour moi. Je préfère un lieu situé en dehors des sentiers battus. Idem pour la Chaussée des Géants dans le Nord ; son caractère unique vaut le détour mais encore une fois il s’agit d’un endroit trop touristique.

Seabank - Sign and mural – à Seabank Bistro © Brian Walsh

Seabank – Sign and mural – à Seabank Bistro © Brian Walsh

Personnellement j’aime naviguer. Je vais parfois le long des canaux (il n’y en a que deux, mais ils s’étendent à travers l’ensemble du pays). Je suis aussi allée le long de la rivière Shannon et sur les lacs. Les  comtés des Midlands ne sont pas les plus célèbres auprès des touristes, mais si vous êtes en bateau il y a quelques beaux lacs à Cavan , Leitrim et Westmeth. Naviguer à Donegal est idéal. Comme à Kerry , il a beaucoup de montagnes et un littoral rocailleux.

Galway est un endroit sympathique à visiter aussi. C’est une ville très vivante avec une ambiance nocturne exceptionnelle. C’est également proche de the Burren  une région calcaire intéressante avec quelques monuments néolithiques. Newgrange est un célèbre tumulus préhistorique. Il a été conçu de façon à ce que la lumière du soleil brille pendant les solstices (vous devez réserver des années à l’avance). Il y a d’autres tumulus que je préfère parce qu’ils n’ont pas beaucoup évolué et ressemblent à leur l’état original  :  Lough Crew à Oldcastle.

Chaque château en Irlande a été construit par les envahisseurs normands venus de France par la Grande-Bretagne. Ils ont intégrés eux-mêmes dans la société irlandaise avec tant de succès qu’il est dit qu’ils « sont devenus plus irlandais que les Irlandais eux-mêmes ». L’un des plus impressionnants châteaux normands est à Trim, comté de Meath. Vous pourrez le reconnaître car il s’agit de l’un des principaux sites du film Braveheart. D’ailleurs, mon nom est normand et fait intéressant, les Normands eux-mêmes descendent des Vikings.

Version en Anglais.

 En savoir plus sur Brian :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :