Accueil » France celtique » Marchés de l’histoire et fêtes médiévales

Marchés de l’histoire et fêtes médiévales

Marché de l’histoire ou fête médiévale, rien de mieux pour remonter dans le temps et se sentir dépaysé. Dourdan, Provins, Châteaufort ou Pontoise, que de bons souvenirs !

En quelques mois, j’ai assisté à plusieurs fêtes médiévales/marchés historiques grâce à une amie, Delphon, qui est toujours au courant des bons plans. Pour les citer : Dourdan (juin) et Provins (juin), Châteaufort (octobre) et le marché festival de Pontoise (novembre) organisé par l’association pour l’histoire vivante. C’est vraiment formidable de voir des reconstitutions de tournois, déguster des pâtisseries originales et de bavarder avec des artisans.

Pourquoi j’apprécie tant ces fêtes et marchés ? Parce que  l’ambiance est conviviale, bon enfant mais aussi parce j’adore l’histoire et que l’on peut y retrouver des références à plusieurs périodes historiques.  Je vais présenter les fêtes sous plusieurs thématiques à travers mes coups de coeur qui sont liés au monde celte mais pas seulement.

A la découverte de Keltia, un magazine varié sur le monde celte 

 

keltia

Keltia avec Marike © Escapades Celtiques

C’est lors de la fête médiévale de Provins que j’ai découvert un magazine dédié à la culture celte. Le stand de Keltia était notamment tenu par Marike que j’ai croisée de nouveau au marché de Pontoise.

Créé il y a 8 ans, Keltia comprend des articles rédigés par des passionnées mais aussi par des historiens et chercheurs au CNRS. Les thèmes sont très variés : mythologie, tourisme, archéologie, recensions d’ouvrages, portraits de musiciens, conférences à venir…

Transversale, la revue se veut aussi fédératrice. « Le magazine cherche à rassembler différents  publics :  passionnés, musiciens, festivaliers et historiens qui ne s’étaient pas rencontrés auparavant » explique Marike.

Une très bonne trouvaille ! 🙂

dieu cornu gaulois
Dro Lig ©EscapadesCeltiques

Reconstitutions et spectacles 

Combats d’épée, tournois, vols d’aigles, chants, danses médiévales, déguisements de fées, pirates, pictes, ou dieu gaulois… On ne s’ennuie pas dans ces fêtes historiques.

Coup de coeur : la mythologie celtique avec Dro Lig

La photo ci-contre illustre la compagnie Dro Lig, qui créée en 2012, souhaite « explorer les légendes et mythes du monde entier en y ajoutant sa propre touche de poésie et de rêverie ».

Au marché de Pontoise, les membres défilaient en représentant un dieu gaulois cornu : Cernunnos à travers ses trois stades : l’enfance, l’âge adulte et la vieillesse… avec chants et musique live !  C’est ce que m’a expliqué la jeune femme qui jouait l’enfant, tout à gauche.

Un peu de mythologie : le dieu Cernunnos « le cornu nourricier » est représentée dans la mythologie avec des bois de cerfs. Il s’agirait du dieu de la Chasse et du Roi des forêts.

Coup de coeur insolite : le marché médiéval avec le Belli Mercator

belli mercator

Belli Mercator © Escapades Celtiques

Depuis 2012  ces « marchands ambulants » du Belli Mercator nous offrent un spectacle plein d’ humour et de pédagogie sur fond de marché médiéval. Non seulement c’était intéressant mais en plus très drôle. Je les ai vus à Pontoise, j’ai bien ri et même chanté !

Le truc qui tue (de rire) ? Le petit quiz suivi de la chanson dédiée à Saint Louis (règne 1226-1270) mélangeant rock, rap et chansonnette. Haha ! D’après les paroles, il avait besoin que l’on trouve « une solution pour éviter la décomposition de son corps en putréfaction » mais sans avoir « la technique de l’Egypte antique ».

Contexte historique : Ce pauvre Saint Louis (Louis IX) est mort à Tunis de dysenterie lors de la 8ème croisade en 1270. Son rapatriement et la dispersion des restes de la dépouille (mélange d’eau et de vin) ont été compliqués. Comme on peut le lire aussi sur le Point « Le coeur est à Saint-Denis, sa viande en Sicile, tandis que les os de son squelette sont répartis entre des dizaines de cathédrales ». Les journalistes ajoutent que  « Pour ramener le corps complet, il eût fallu le momifier, or, aucun spécialiste de cet art égyptien ne l’avait suivi durant sa croisade ».

Artisanat médiéval, celtique, historique

Des marchandises pour tous les goûts : sacs en cuirs, cornes à boire, costumes, épées en bois, épices,  bijoux, livres élégamment décorés…

l'échoppe du cadurque

Echoppe du cadurque © Escapades Celtiques

Coup de coeur : l’échoppe du cadurque 

L’Echoppe du cadurque est spécialisée dans la création d’objets en cuir de type médiéval, celtique et Elfique.  Lorsque nous nous sommes arrêtées devant le stand à Pontoise, nous avons vraiment trouvé les créations magnifiques avec des symboles de nature et des entrelacs.

J’ai discuté un peu avec les propriétaires du stand qui étaient très sympathiques.  Je me demandais ce qui pouvait inspirer  les artisans des marchés médiévaux voire historiques à reproduire des motifs celtiques. Ces derniers ont évoqué très justement le livre de Kells. Il s’agit d’un splendide manuscrit médiéval (800), décoré d’entrelacs que l’on peut observer à Trinity College en Irlande.

 Coup de coeur : les bijoux médiévaux et celtiques darbreAu Bois de Rohan

Alors je crois que j’ai dû visiter ce stand à chaque fête historique !

Bague de Claddagh, Triskèle, Triquetra, croix celtique, ambre… Je n’y peux rien, dès que je vois des bijoux d’inspiration celtique, je ne peux m’empêcher de les admirer.  L’arbre de vie est ma dernière acquisition avec des boucles d’oreilles à entrelacs.

Gastronomie et boisson

Gâteaux à l’ancienne, hydromel, hypocras, whisky du frère tuck, andouillette, soupe médiévale, gâteaux à l’amande et eau de rose, cuisine à l’antique… Une variété de produits.

Cowleys fine food

Cowleys  © Escapades Celtiques

A la rencontre de Gallois : Cowleys fine food

Hey ! Je vous disais que c’était convivial et que l’on rencontre des marchands de tous horizons à Pontoise !

J’ai discuté avec un commerçant gallois qui vendait de la viande de bœuf séché et des épices : Cowleys fine food. Ce marchand, affublé d’une crête rouge (présente dans le logo), me disait venir non loin de Cardiff, capitale du Pays de Galles. Il aurait fait un voyage de 12 heures.

Il m’a donné un peu de boeuf séché à déguster. Je n’ai pas l’habitude de le manger sous cette forme mais ce n’est pas mauvais. Rien ne vaut un steak frites quand même !

Découverte insolite : Hydromel de la chaudasse

hydromel de la chaudasse

hydromel © Escapades Celtiques

« Hydromélisez-vous ! » 

C’est ce que répétait l’un des vendeurs belges à Pontoise pour présenter son hydromel de la chaudasse. Très sympathique, il nous a proposé une dégustation avant de faire de la poésie sur la boisson ! Un personnage hin !

Bref, on a goûté à l‘hydromel à la pomme-cannelle, puis cerise mais aussi de l’hydromel chaud !  C’était bien bon ! Du coup, j’ai pris une  bouteille pour ma famille et à la fin, on a même eu droit à une petite rose blanche en bois. J’avoue, je n’ai pas osé goûter à la saveur piment.  Partie remise, qui sait ?

Concernant le  choix du nom dont j’ignore les fondements historiques, il a assurément un trait humoristique… Il pourrait peut-être venir du québecois « chaudasse » qui signifie « boisson ». Après, allez savoir pourquoi une entreprise belge parle québécois… c’est une autre histoire 😉

 Résumé en photographies

Voici les différents marchés et événements médiévaux/historiques auxquels j’ai assisté.


dourdan

provins

CHATEAUFORT

PONTOISE

2 plusieurs commentaires

  1. Je plusoie, les fêtes médiévales c’est sympa et original!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :