Accueil » Ecosse » La Saint Andrew, fête nationale écossaise, d’après Ruth

La Saint Andrew, fête nationale écossaise, d’après Ruth

La Saint André (ou Saint Andrew), fête nationale écossaise est célébrée chaque 30 novembre et donne lieu à des spectacles, concerts ainsi qu’à des bons plans culturels. Certains musées/châteaux sont gratuits d’accès ce jour-là en Ecosse.

edimbourg ecosse, saint andré

Edimbourg, Ecosse © Escapades Celtiques

A l’occasion de la Saint André, environ 70 lieux culturels sont  gratuits à condition de télécharger des bons.  Pour consulter la liste actuelle des musées proposés, cliquez sur le lien. 

Pour la Saint Andrew 2011, j’ai particulièrement apprécié les bons plans culturels du moment. J’en ai profité pour visiter une seconde fois et gratuitement le château d’Edimbourg. Personnellement, je n’ai pas trouvé qu’elle était aussi mobilisatrice et festive que la Saint Patrick à laquelle j’ai assisté en 2011 en Irlande.

Il faut savoir que cette fête nationale est fériée depuis 2007.

C’est avec l’aide d’une amie, Ruth, originaire d’Aberdeen en Ecosse, étudiante de 25 ans, que je vais présenter la Saint Andrew et son avis sur le sujet.  Le but de cet article n’est pas de généraliser des points de vue mais d’en savoir plus sur cette fête à travers des expériences personnelles.

Qui est Saint Andrew (Saint André) ?

Saint André est le Saint Patron de l’Ecosse, deuxième apôtre cité par Matthieu et Marc, et dont la croix figure sur le drapeau. Il s’agirait d’un pêcheur né au 1er siècle en Galilée (Israël) et crucifié un 30 novembre.  Ruth nous en dit un peu plus :

Croyant au Salut, par la foi en Jésus-Christ, il a voyagé tout autour de l’actuelle Turquie, la Grèce, et certaines parties de l’Europe de l’Est, en préchant l’Evangile. Il était en Grèce, où lui et son frère Peter ont fini par être exécutés. Deux possibilités lui ont été données : être brûlé comme un sacrifice aux dieux étrangers, ou par une mort lente et douloureuse sur la croix. Il a choisi la deuxième option mais a demandé à ce que la croix soit accrochée en diagonal, ne se croyant pas digne de la même mort que son Seigneur Jésus. Ce symbole d’un humble pêcheur, qui a vécu et est mort pour le Dieu qu’il aimait, orne maintenant le drapeau de l’Ecosse.

In fervent belief in the Christian message of salvation through faith in Jesus Christ, he travelled all around present-day Turkey, Greece, and parts of Eastern Europe, preaching and sharing the gospel message. It was in Greece where he and his brother Peter ended up being executed – apparently Andrew was given the option of being burnt as a sacrifice to foreign gods, or a slow and painful death by crucifixion. He chose the latter, but requested the cross be hung diagonally – not believing himself to be worthy of the same death as his Lord Jesus. That symbol of a humble fisherman, who lived and died for the God he loved, now adorns Scotland’s flag.

La Saint Andrew, fête nationale, ouvre le festival d’Hiver

Saint André, musicien

Musicien à Edimbourg ©Escapades Celtiques

La Saint André est la première fête du festival d’hiver, elle est suivie par Hogmanay (réveillon du jour de l’an) et Burn’s Night :  l’hommage rendu au poète romantique Robert Burns le 25 janvier en lisant des poèmes et dégustant du Haggis.

Inaugurant le festival, est-ce pour autant la célébration la plus populaire ? Oubli ou choix éditorial, la Saint Andrew ne figure pas dans la liste des événements mensuels publiés sur mon guide Lonely planet 2011. Ruth nous donne son avis sur la question.

Hogmanay, Burn’s Night et Pâques ont facilement la priorité.  Je ne pense pas que beaucoup de monde accorde tellement d’attention à la Saint Andrew en fait. Sauf lorsqu’elle offre l’opportunité de boire, faire la fête et dormir pendant ce jour férié. Il y a certaines exceptions : les Ecossais très patriotes, ceux qui s’intéressent à St Andrew ou les touristes (qui en savent souvent plus sur l’Histoire ecossaise que les Ecossais eux-mêmes).

Hogmanay, Burns’ Night and Easter easily take precedence. I don’t think many people pay much attention to St Andrew’s Day, actually – apart from as an opportunity to drink, party or sleep in on their day off!  Perhaps the exceptions to this are: particularly patriotic Scots, Scots aware of the history of St Andrew, or foreign tourists (who often know more about Scottish history than Scots do)!

Célébrer la Saint Andrew constitue une bonne occasion de danser et de redécouvrir son histoire. Des processions ont notamment lieu à Saint Andrews et des marches dans les grandes villes telles qu’Edimbourg. Ruth évoque certaines activités organisées :

C’est une bonne raison de faire un ceilidh (ndlr: bal dansant). Les églises accueillent parfois des événements qui informent les habitants sur l’histoire de Saint Andrew et pourquoi nous avons un jour qui lui est dédié.

Any excuse for a ceilidh! And churches sometimes host events which inform people about the story of St Andrew and why we have a day that celebrates him.

 Je remercie Ruth pour son témoignage =)

Pour en savoir plus sur la Saint Andrew (lien en anglais) : Scotsman, St Andrew’s day

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :